Transferts

Agence Régionale de l'Innovation en Occitanie

 

 

 

Actualités Partenaires

10 Février 2015
Publié par: 
Catherine Privat
Responsable de la Communication
partagez sur: 

Montpellier : ils inventent le wifi du futur

C'est une première mondiale de transmission très haut débit de données sans fil que vient de réaliser un laboratoire de l'Institut d'électronique et des systèmes (IES) de Montpellier (Hérault).
 
Montpellier : ils inventent le wifi du futur
Stéphane Blin, devant son dispositif de transmission à très haut débit. Ça fonctionne. Reste "à faire baisser radicalement le coût du système source".
C. PALASZ
 
Le groupe TéHO, un laboratoire de l'Institut d'électronique et des systèmes (IES), vient de réaliser une première mondiale de transmission très haut débit de données sans fil. Le secret a été bien gardé. Conservé au sous-sol du Centre de recherche en sciences et technologies de l'information flambant neuf, où siège une équipe de l'IES : TéHO. Derrière cet acronyme pouvant rappeler le nom d'un petit robot, une équipe d'une quinzaine de chercheurs. Leur truc ? Les ondes. Pardon les térahertz. Et leur trouvaille ? Une première mondiale.
 
Un des objectifs majeurs des systèmes de communication est de pouvoir transmettre des données aux plus hauts débits possibles. En effet, la demande croissante des utilisateurs pour la communication sans fil à haut débit excède déjà les possibilités des réseaux actuels. Pour augmenter les débits, le signal qui porte l'information doit avoir une fréquence élevée. Pour cela les scientifiques s'intéressent au domaine térahertz (THz), fréquences comprises entre 300 GHz et 30 THz. Les débits potentiels pour ces fréquences sont de l'ordre de 100 Gbits/s. Par comparaison le WIFI traditionnel utilise une fréquence porteuse à 2,45 GHz avec un débit de 11 Mbits/s.
 
Dans ce contexte, les chercheurs du groupe TéHO travaillent dans le cadre du GIS TERALAB sur la mise en place de systèmes capables de transmettre des débits élevés avec des fréquences porteuses THz. En particulier, nous nous intéressons au développement et à l’intégration d’un détecteur plasmonique haut débit destiné à la communication THz sans fil. Ce détecteur est de type transistor à haute mobilité électronique (HEMT) qui possède l'avantage d'être de faible coût, intégrable, compact et robuste. Avec ce HEMT, des transmissions de données sans erreur jusqu'à 8 Gbits/s[i] sur une distance de 50 cm ont été démontrées dans le cadre d'une collaboration franco-japonaise avec l'université d'Osaka (Japon). Cette fois-ci l'équipe TéHO de l’IES a réussi pour la première fois une communication hétérodyne permettant la transmission d’une vidéo haute définition en temps réel sans fil à 300 GHz avec un débit de 1,5 Gbits/s en utilisant ce type de détecteur. C'est à dire que là où les systèmes actuels wifi transmettent 1 DVD en 7 minutes, l'équipe TéHo de l’IES vient de réaliser le transfert de 1 DVD en 4s… soit 105 fois plus vite !!!  c'est le wifi du futur !
 
Ces travaux ont été réalisés en collaboration avec le laboratoire Charles Coulomb (L2C /Montpellier), l'IEMN (Lille) et l'IMEP-LAHC (Grenoble).

[i] S. Blin, L. Tohme, Lucie, D. Coquillat, S. Horiguchi, Y. Minamikata, S. Hisatake, P. Nouvel, T. Cohen, A. Penarier, F. Cano, L. Varani, W. Knap, T. Nagatsuma, "Wireless Communication at 310 GHz using GaAs High-Electron-Mobility Transistors for Detection , Journal of communications and networks,  vol. 15 , iss. 6, pp. 559-568, dec. 2013
 
Informations :
 
T. 04 67 14 37 97
 

TÉHO Le groupe TéHO, pour Térahertz, Hyperfréquence et Optique, travaille dans la modélisation des phénomènes physiques mis en jeu dans les systèmes électroniques et optoélectroniques à l’expérimentation fine.
 
Institut d’Electronique du Sud UMR5214
Université Montpellier 2 - cc/084
Place Eugène Bataillon
34095 Montpellier CEDEX 5
France
T. + 33 (0)4 67 14 37 16